Nilvange - USF 3 - 3 (Nilvange aux TAB)

16 septembre 2013 - 18:05

Froidcul sort de la coupe de lorraine.

L’équipe fanion de l’USF, rencontrait Nilvange pour son premier match en coupe de lorraine.

T. GUERRIER  trouve rapidement une belle transversale pour M.PITTINO, qui se fait tacler dans la surface très proprement par un défenseur (5ème).

Nilvange répond par une incursion dangereuse du N° 10, qui se fait reprendre de justesse par N. ALOUANE(12ème).

Il faut attendre la 28 ème minute pour voir une nouvelle opportunité. W. KLEIN trouve en profondeur N. SITOUAH, qui de la tête prolonge pour S. MATELIC. Mais ce dernier ne parvient pas à cadrer sa frappe(28ème).

Une tête sur corner passe au-dessus pour les locaux, qui jouent crânement leur chance.

Après un beau raid au milieu, PITTINO tente une frappe malheureusement non cadrée(37ème).

Le match est équilibré, mais on sent quelques errances défensives chez les hommes de M. HEMIDI, qui permettent trop souvent aux attaquants locaux de se montrer dangereux.

Sur une belle action sur la droite terminée par un centre en retrait, N. AISSAOUI contre in extrémis une frappe qui prenait le chemin du but(43ème).

Sur un coup-franc de ALOUANE, c’est A. TIR , idéalement placé, qui rate une tête(43ème).

Puis W. KLEIN, bien lancé par N. SITOUHA, croise un tir à ras de terre, mais le gardien s’interpose (47ème). C’est la mi-temps.

En seconde  période, la rentrée en jeu de  A. LOPERA,  sème rapidement le trouble dans la défense locale.

Le petit attaquant réussit un superbe  débordement dans la surface et sert en retrait KLEIN, qui reprend du gauche une balle miraculeusement déviée en corner de la tête par un défenseur(50ème).

Cette fois Froidcul domine son sujet et D. TIR trouve lui aussi une belle frappe de peu à côté(52ème).

Mais sur une balle bêtement perdue sur coup-franc, un attaquant local, pénètre encore une fois trop facilement dans la défense et est tout près d’ouvrir le score, mais REMY BELISSONT stoppe(55ème).

Mais KLEIN, grâce à sa vitesse et sa spontanéité, accélère du milieu de terrain et laisse tout le monde sur place, pour aller battre le portier d’une frappe croisée(59ème)0-1.

Trois minutes  plus tard, LOPERA, sur nouveau débordement sur la gauche, trouve PITTINO dans la surface. Le N° 10 enchaine un beau geste et pivote pour  tirer, mais son défenseur commet la  faute et l’arbitre désigne tout naturellement le pénalty.

D. TIR, transforme la sanction(63ème) 0-2.

Nilvange profite encore des largesses défensives de Froidcul,  pour se créer une nouvelle occasion, Mais BElISSONT s’interpose une nouvelle fois devant un attaquant.

Puis finalement, SITTOUAH rajoute un beau troisième but de la tête sur un corner de D. TIR (67ème)0-3.

Il ne peut plus rien arriver ! Mais pourtant en dix minutes, Nilvange va refaire son retard.

(78ème, 80ème et 88ème). Incroyable, mais l’excellent BELISSONT, a du se sentir bien abandonné par les siens sur ces trois buts.

Froidcul n’y est plus et s’incline aux tirs au but 3-2.

Un retournement de situation incroyable, mais finalement pas si illogique que ça, vu le nombre de duels remportés par le BELISSONT.

 Il ne faut pas tout remettre en cause, mais au contraire tirer les leçons de cette défaite.

Messieurs, au travail !

Commentaires