Hettange - US Froidcul 4 - 2

23 septembre 2013 - 11:27

La poisse!!!

Coup de théatre avant le début de la rencontre.

Le portier Rémy BELISSONT se blesse à l’échauffement et doit laisser sa place.

C’est marc PITTINO, qui prend les gants et va assurer son remplacement.

Malgré ce coup dur, Froidcul aura la première occasion du match, par Nicolas BARBAROSSA, qui après une très belle percée dans la défense rate le cadre en appuyant trop sa frappe.

Froidcul n’est pas vraiment dans le coup dans cette première période et se fait dominer.

Les locaux ouvrent la marque sur une superbe frappe en pleine lucarne, avant de doubler le score sur un mauvais alignement de la défense, qui permet à deux attaquants partis à la limite du hors-jeu, de se présenter seuls face à PITTINO, qui ne peut rien.

2-0 C’est le score à la pause.

Froidcul se remet de ses émotions en seconde période et montre des choses un peu plus intéressantes.

Julien MOLNAR rate l’immanquable face au but, sur belle balle en retrait de Nabile SITOUAH.

Mais les ‘’ rouge et bleu’’ sont mieux et vont finalement être récompensés de leurs efforts sur un corner. Anthony TIR s’élève plus haut que tout le monde et propulse de la tête le cuir au fond des filets.

A 2-1, l’espoir renait et c’est logiquement que les hommes de Mustapha HEMIDI égalisent à 6 minutes de la fin sur une très belle combinaison entre Simon MATELIC et Alexis LOPERA. Ce dernier termine le travail, en enroulant une frappe dans le petit filet, dans un angle pourtant très fermé.

2-2 , on pense que malgré tous ses déboires, Froidcul va quand même revenir avec un point.

Mais sur un dernier corner, un attaquant local étrangement seul, devance la sortie de PITTINO et marque de la tête un troisième but sans opposions.

Une faute de main du gardien de fortune Marc PITTINO, permet à Hettange d’ajouter un quatrième but tout à fait anecdotique.

4-2 score final.

Froidcul déjà diminué par de nombreux joueurs blessés, a joué de malchance en perdant son gardien.

Mais l’infirmerie va bientôt se vider (en espérant que Remy BELISSONT ne soit pas trop sérieusement touché) et la seconde période laisse tout de même envisager des jours meilleurs.

Commentaires