Boulange - Froidcul 2 - 3

17 mars 2014 - 16:18

Sur la fin !!!

Froidcul, toujours bien placé dans son groupe, se déplaçait à Boulange ce dimanche.

Une rencontre importante face à un adversaire accrocheur et difficile à jouer.

La première période n’est pas au gout du coach Mustapha HEMIDI, même si ses hommes virent en tête à la pause,  sur le score de 2-1.

C’est Youssef HEMIDI qui ouvre la marque à la dixième minute sur une frappe lointaine, en profitant d’une grosse bévue du portier local.

Mais Froidcul  n’impose pas son jeu et se fait remonter sur un corner repris de la tête au deuxième poteau.(19ème)1-1.

L’adversaire, même s’il n’est pas talentueux, pose de gros problèmes aux ‘’ rouge et bleu’’, grâce à une belle volonté et à un groupe très solidaire.

Froidcul, grâce à  Anthony TIR  sur corner, redonne l’avantage à ses couleurs de la tête.

2-1  au repos, c’est bien, mais on attend mieux en seconde période.

Pourtant le match, reste sur le même tempo et  Boulange, sur un contre rendement mené, parvient une nouvelle fois à revenir à la marque. Un centre ponctué d’une très belle reprise de violée, se loge au ras du poteau de Remy BELISSONT. Nabile ALOUANE, sur la ligne, ne parvient pas à dégager. (62ème)2-2.

Le match reste brouillon, même si Nicolas BARBAROSSA, rate l’immanquable devant le gardien, après une belle percussion dans la défense.

Dans les arrêts de jeu, Nabile KHERROUB, bénéficie d’un coup-franc à l’entrée de la surface et place le cuir hors de portée du portier local. On y croyait plus !

Froidcul se fait une dernière frayeur sur un dernier corner, qu’aurait pu éviter Nadir AISSAOUI.  Mais il ne donnera rien et l’arbitre siffle la fin de la rencontre, sur cette victoire laborieuse mais tellement précieuse.

On ne retiendra que la victoire dans cette rencontre, car outre le football pratiqué, il y a eu aussi un manque de sérénité et beaucoup d’énervements et d’impatience inutiles.

Il faut vite retrouver la solidarité d’un  groupe, car les points seront de plus en plus difficiles à aller chercher.

Commentaires